Rechercher
  • Tipicita

COMMENT ME LIBERER D'UNE CROYANCE QUI ME LIMITE?


Comment me libérer d’une croyance qui me limite ?


Le problème avec une croyance, c'est qu’elle est pour nous une certitude qui fige notre réalité. Une croyance est une histoire que nous inventons de toute pièce et qui devient notre réalité aussi longtemps que nous y accordons du crédit.


Si notre croyance est « Je ne vais pas changer à mon âge", nous nous privons de toutes autres possibilités. Et notre cerveau fonctionne de telle sorte que nous voyons systématiquement ce qui nous permet de valider notre croyance. C’est pour cela que nous avons du mal à remettre en question nos croyances, car sur elles reposent notre vision du monde, stable, et prévisible.


Toutes les croyances sont des limites parce qu'elles rendent impossibles toute autre version de la réalité. Cependant, certaines sont des limites aidantes car elles nous aident à avancer au quotidien et sont un point d’appui dans les moments difficiles. En revanche d’autres croyances sont limitantes car elles nous bloquent dans notre évolution.


ETAPE 1 : Identifier une croyance limitante

Il y a plusieurs méthodes pour faire évoluer de manière positive une croyance limitante. Celle que je vous propose consiste à l’invalider, pour vous permettre de prendre conscience que cette croyance est une croyance limitante et qu'elle n'est en aucun cas une vérité absolue.

Le principe est simple : il s’agit de prouver que votre croyance n’est pas toujours vraie. Si elle n’est pas toujours vraie, c’est qu’elle ne peut plus être généralisée et qu’elle ne peut donc pas s’appliquer à n’importe quelle situation que vous vivez. Une fois que vous en avez pris conscience, vous pouvez choisir de croire en quelque chose de plus positif et compatible avec votre développement.

Si la croyance que vous avez débusquée vous gêne et que vous souhaitez faire évoluer votre pensée, 2 ingrédients sont nécessaires.


Les barrières et généralisations

Elles peuvent comporter certains mots-clés qui peuvent faciliter leur identification :

“Oui, mais …”, “J’aimerai..., mais ... ”, “Je pourrais..., mais...”

« Je dois », « Il faut » etc…

« Trop », « Pas assez » etc…

« Je ne suis pas capable … », « ce n’est pas possible... », « je ne peux pas… »

« on », « personne », « tout le monde »

« tout le temps », « à chaque fois », « les gens », etc….

Les barrières et généralisations sont formulées comme des évidences ou des généralités. Ces types de croyances sont des paroles ou des pensées que nous pouvons avoir et qui assènent de grandes vérités, sans distinction de cas ou de contexte.


Astuces pour valider que certaines de vos pensées sont bien des croyances :

Essayez d’ajouter le préfixe "J'ai la croyance que …" juste avant de l’énoncer… Le résultat est souvent révélateur !

Aussi vérifiez si votre pensée est vraie ou fausse en cherchant un contre-exemple. Si vous en trouvez un, votre pensée est (très probablement) une croyance.


ETAPE 2 : Est-ce qu’il y a des cas où cette affirmation n’est pas vraie ?

Une fois que vous avez repéré une croyance, le jeu est de vérifier si elle est vraie (ou pas). Pour cela, trouvez des preuves. Le plus simple est de réfléchir à des preuves qui pourraient l’invalider.


Exemple :

  • Croyance : “Le travail est forcément un calvaire” .

  • Est-ce qu’il y a des cas où le travail n’est pas un calvaire ? : Oui, bien sûr, plein de gens adorent leur travail et y trouvent une source d’épanouissement.

Une croyance limitante est souvent là pour vous protéger quand vous n’osez pas faire quelque chose. Pour vous débarrasser d’une croyance, il peut être aidant de reconnaître quelle est son utilité cachée.


Qestions aidantes pour vérifier si votre affirmation est vraie ou pas.

1ère question : Sur quoi vous basez-vous pour dire cela ?

2ème Question :D’après vous, d’autres personnes pensent-elles autrement ?

En prenant de temps d'y réfléchir vous allez répondre « oui »

3ème question : Qu’est-ce que vous en pensez ?



ETAPE 3 : Reformulez une croyance limitante en une croyance aidante?


Il ne s’agit pas, ici, d'éviter d'être dans l’extrême inverse "le travail, c’est le paradis", et d’énoncer une affirmation plus nuancée et réaliste, afin de vous laisser la possibilité d’agir.

Il ne s’agit pas, ici, d'éviter d'être dans l’extrême inverse "le travail, c’est le paradis", et d’énoncer une affirmation plus nuancée et réaliste, afin de vous laisser la possibilité d’agir.


Exemple :

Croyance : “je suis trop timide”

Reformulation : "Je fais des efforts pour m’affirmer un peu plus chaque jour"

Question : "Comment sortir de ma coquille plus souventsan que ce soit trop ambitieux ?"



ETAPE 4 : Un nouveau réflexe pour aller de l'avant.

Réfléchissez à ce que le fait de déconstruire votre croyance limitante vous ouvre comme porte. Qu’allez-vous pouvoir vous autoriser à faire, dire, penser et que vous ne vous autorisiez pas avant ?

Il s'agit ici de changer petit à petit votre comportement, vos habitudes et votre façon de penser. Chaque fois que vous vous surprendrez à dire ou penser une de vos croyances limitantes, engagez-vous à la remplacer, dans votre tête ou à haute voix, par une affirmation plus objective et aidante. Faites la chasse aux "toujours", "jamais" et autres généralités et nuancez vos propos chaque fois que vous les identifiez.


Aussi, quand vous vous sentirez bloquée dans une situation, analysez-la pour repérer s’il n’y a pas une croyance limitante à l’origine de toute cela. Vous les detecterez, petit à petit, de manière plus précise et vous prendrez l’habitude de porter un regard plus objectif et bienveillant sur vous-même et le monde qui vous entoure.




27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout